Le 11 mai la période de déconfinement commence

QUE DIT ET QUE VA FAIRE NOTRE ENTREPRISE :

L’article L4121-1 du code du travail stipule que « L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ».

Donc Proservia se doit de garantir cette santé physique et mentale sur ses sites de production, sur ceux de ses clients (en lien avec eux) et aussi sur le trajet conduisant à ces sites depuis le lieu d’hébergement de ses travailleurs (en particulier la fourniture de masques de protection et de gel hydro-alcoolique).

Interpellez-nous si tel n’est pas le cas !!! La CFDT répond à vos questions sur vos droits concernant l’organisation du travail, consultez la FAQ COVID19 en ligne.

L’EMPLOYEUR PEUT-IL OBLIGER SES TRAVAILLEURS Á VENIR SUR SES LIEUX DE PRODUCTION ET CEUX DE SES CLIENTS ?

OUI, mais cela engage la responsabilité de l’employeur, surtout sans équipement de protection car il y a là, mise en danger d’autrui (articles L223-1 et L223-2).

Dans ce cas, vous pouvez alerter la direction générale et son représentant Mr Alain ROUMILHAC.

Lettre à envoyer par mail Mr Alain ROUMILHAC alain.roumilhac@proservia.fr (n’oubliez pas de nous mettre en copie. Nous nous engageons à  répondre à  toute question posée sur cfdt-proservia@proservia.fr) ou lettre recommandée à conserver en cas de problème :

Monsieur le Directeur général de la société Proservia,

Madame ou Monsieur « NOM, PRENOM, FONCTION » m’a expressément demandé (obligé) à venir travailler dans les locaux « CLIENT OU PROSERVIA, ADRESSE EXACTE » sans me fournir d’équipement de protection, en particulier pour aller sur mon lieu de travail, vis-à-vis de l’épidémie de coronavirus dénommée Covid-19, en cours dans notre beau pays.

Je comprends que j’ai l’obligation d’obéir par mon contrat de travail signé entre la société Proservia et moi-même, mais je considère que vous mettez ma vie en danger.

Je vais donc venir par obligation et je me réserve le droit de porter plainte auprès des tribunaux compétents que je sois atteint ou non de cette maladie, le Covid-19.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur général de la société Proservia, l’expression de mes salutations encore distinguées.

« DATE ET SIGNATURE »


PROSERVIA DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITÉS SOCIALES ET SOCIÉTALES !

Proservia bénéficie de fonds publiques, dans le cadre du maintien des salaires pour le personnel étant en activité partielle. La CFDT en appelle à la responsabilité sociale et sociétale de l’entreprise, afin que la direction et le groupe Manpower contribuent à éviter que cette crise sanitaire, sans précèdent, ne devienne une crise sociale.

Les semaines et les mois à venir ne seront pas comme avant du jour au lendemain ! La CFDT demande à la direction Proservia l’ouverture de négociation sur un accord de déconfinement, afin d’instaurer des mesures de vigilances et d’accompagnement pour les salariés, l’entreprise. D’encadrer la reprise d’activité pour maintenir l’emploi et les compétences et dans ce cadre de développer la formation et la gestion prévisionnelles des postes, des métiers.

Il faudra également tirer les enseignements du télétravail massivement déployé chez Proservia. Comme quoi celui-ci n’est pas un frein dans l’entreprise pour maintenir un niveau de service en adéquation avec les besoins et les exigences clients. Le discours de la hiérarchie n’est plus opposable aux demandes de télétravail formulées par les salariés, comme avant cette crise sanitaire, la preuve en est aujourd’hui !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.